Bonnes résolutions de rentrée

23
08
27

Etonnant de constater à quel point, cette année encore, le temps s’est arrêté en août.

Beaucoup sans doute, pressentant une rentrée difficile, ont voulu reprendre leur souffle pour affronter les mauvaises nouvelles et les décisions délicates. Et la vague d’optimisme qui a soufflé ces dernières semaines sur les marchés financiers a contribué au relâchement général. Pour autant, les nuages sont là – et bien là : la croissance flanche et le front de l’emploi continue à se détériorer. Le travail temporaire, indicateur avancé de la santé de l’économie, a confirmé son repli ces dernières semaines.

Puisque nous abordons la rentrée l’esprit frais et reposé et que les chantiers sont sérieux, si nous prenions quelques bonnes résolutions ? Par exemple celle de poser les problèmes de l’emploi et du « redressement productif » avec la rigueur et la pédagogie nécessaires pour avoir une chance d’y répondre en profondeur et sur le long terme…

– Redisons, par exemple, que les contrats aidés que sont les 150 000 contrats d’avenir, destinés aux 16-25 ans, ou les contrats de génération, attendus à la fin de l’année, ne sont que des patchs en réponse au problème structurel du marché du travail français, qui gère depuis trop longtemps sa flexibilité au détriment des jeunes et des seniors. Peut-être ces contrats peuvent-ils temporairement contribuer à réduire le niveau de chômage des jeunes (ce qui, soit dit en passant, ne devrait pas dispenser de s’assurer de la pertinence de la formation enseignée aux jeunes qui en bénéficieront !) mais ils n’apportent pas une réponse de fond à la faible employabilité de ces jeunes, ni une motivation, pour les entreprises, à créer des emplois.

– Répétons aussi qu’une entreprise ne crée pas de l’emploi pour bénéficier de réduction de charges sociales. Elle crée de l’emploi parce qu’elle veut et peut se développer : les compétences du collaborateur sont indispensables, et c’est le coût du travail qui rend l’investissement possible ou pas, en fonction de son activité.

– Redisons que c’est dans les services que l’on trouvera les gisements les plus importants d’emplois pour le futur, et que le coût du travail et l’agilité sont déterminants dans ces secteurs pour que ces gisements se matérialisent.

– Répétons au passage qu’une politique qui favorise le développement des services n’est pas en opposition avec une politique volontariste d’innovation dans l’industrie. Au contraire : ce n’est pas OU mais ET pour faire progresser à la fois l’emploi du plus grand nombre et la création de valeur ajoutée.

– Réalisons que le monde de l’emploi change à toute vitesse, impacté par l’évolution des technologies et des usages, et que plus que jamais l’employabilité de chacun est au cœur de la compétitivité d’un marché économique, ce qui nécessite une réforme profonde de l’éducation et de la formation professionnelle en France.

– Redisons enfin que sans des entreprises qui investissent et des entrepreneurs qui prennent des risques, il n’y a pas d’espoir de croissance donc pas d’espoir de création d’emplois…

Poser correctement les problématiques du marché du travail est indispensable pour avoir une chance de les résoudre vraiment. L’agenda de travail défini après le sommet social est ambitieux et a été bien posé. Travailler sous la pression d’un calendrier serré est plutôt une bonne chose à condition que le dialogue s’instaure dans la confiance et la volonté commune d’aboutir. Cela doit être notre bonne résolution de rentrée sur l’emploi !

Réactions
27
  1. Bonjour Françoise,

    Ah les bonnes résolutions, mais comment faire pour ne pas trop vite les oublier pris dans la noria des informations, problèmes, demandes, E-mail, ……. et surtout pas se laisser à dire « oui mais attend ce n’est pas à moi de …. cela dépend pas de moi, …..c’est important mais c’est à eux, ….. je ne peux pas tout faire, …. on en parle au prochain meeting, … créons un « think tank », …. et puis je ne suis pas tout seul, voyons ce que font les autres, ….

    A mon humble avis, c’est une question de courage/lucidité et de bon accompagnement des dirigeants de nos sociétés.
    Tout devient global, mes concurrents peuvent arriver de n’importe où et très très vite, ils savent s’adapter et innover en un temps record, je dois donc faire comme eux si je veux survivre et donner du travail à mes collaborateurs.
    Je dois donc transformer/innover ma stratégie, réapprendre à conquérir (la stratégie rétroviseur qui servait à justifier ses erreurs est morte) je ne dois plus attendre les autres ou mieux attendre des autres =
    A/ Je vais rechercher dans mes collaborateurs celle ou celui qui est la/le meilleur « vendeur » celui qui a les meilleurs résultats c’est à dire celle/celui qui sait aider à acheter plutôt que vendre (surtout pas celui qui sait brillamment justifier ses échecs commerciaux ou qui vient me voir à la première occasion) et je le nomme CCO (Chief Customer Officer)
    Il saura donner l’impulsion nécessaire grâce à son expérience dans la recherche des suspects, la détection des prospects et des appels d’offres et dans sa manière de convaincre (la rage de convaincre) les clients.
    B/ je comprends enfin que les marchés sont globaux, qu’il faut rapidement se tourner vers les marchés des pays émergents et d’étudier ce que moi je vais pouvoir leurs offrir, je dois donc trouver chez moi ou embaucher des jeunes « world citizen » qui, une fois formés dans l’action tank de mon COO, n’auront de cesse de trouver/créer des marchés nouveaux, de détecter des appels d’offres avant qu’ils deviennent publiques, de donner à leur retour les feed-back nécessaire pour faire évoluer ma recherche, ma production, mon marketing, ….

    La suite au prochain numéro ;-0)

     
     
  2. Deux aspects dans billet :
    – le collectif
    – l’individuel

    En ce qui concerne l’aspect collectif, il est du ressort de chacun de s’assurer que les décisions qui sont prises en « notre nom » correspondent aux choix démocratiques fait lors des élections. Pour réaliser ce contrôle il est impératif d’être curieux, de se tenir informé et de faire savoir son avis. c’est une véritable démarche citoyenne qui implique de ne pas se contenter d’avaler le flot d’une information (à peine utile à alimenter les conversations au café du commerce) déversé par des média plus à la recherche d’audience que de professionnalisme.

    Coté individuel, au delà des bonnes résolutions ou de la volonté de faire,il est impératif de comprendre pour agir. nos actions ne peuvent traduire nos résolutions que si nous avons exercer notre esprit critique.

    Dans les deux cas, il convient de remettre en service le muscle que nous avons entre les oreilles et d’aller chercher une information différentes apte à rompre avec la pensée unique qui nous permette de confronter nos idées à d’autres …

    alors, c’est décidé, j’essaye : bit.ly/U08P97 :):)
    Cordialement

    Olivier CHAILLOT

     
     
  1. Françoise Gri

    Rentrée et Emploi http://t.co/0IYzmCzZ

  2. Kris Saint Ange

    Rentrée et Emploi http://t.co/0IYzmCzZ

  3. Sylvia Di Pasquale

    Rentrée et Emploi http://t.co/0IYzmCzZ

  4. DEMOULIN Marina

    Rentrée et Emploi http://t.co/0IYzmCzZ

  5. DEMOULIN Marina

    Bonnes résolutions de rentrée : http://t.co/xvqMXnFx via @fgri

  6. Evelyne O.B

    Rentrée et Emploi http://t.co/0IYzmCzZ

  7. Relations-Textuelles

    Bonnes résolutions de rentrée http://t.co/wysDD0Hp #Help #Solution

  8. Nicolas Desachy IBM

    Interessant à lire RT @DEMOULINMarina: Bonnes résolutions de rentrée : http://t.co/vxgnaeHe via @fgri

  9. bretones

    RT : @fgri : Rentrée et emploi : http://t.co/w4hzXouE

  10. virgule35

    Bonnes résolutions de rentrée : http://t.co/OBoNvtUw via @fgri

  11. Gerard E. STEIN

    Bonnes résolutions de rentrée : http://t.co/kDCepyU8 via @fgri

  12. Laure Cottrelle

    Bonnes résolutions de rentrée : http://t.co/vjYfOSli via @fgri

  13. Laure Cottrelle

    Bonnes résolutions de rentrée : http://t.co/vjYfOSli via @fgri

  14. Gilles Payet

    Bonnes résolutions de rentrée : http://t.co/KGND53pJ via @fgri

  15. elibe

    RT @fgri Rentrée et Emploi http://t.co/bks423Mx

  16. Viviane de Beaufort

    Avec la rentrée quelques verités bonne à dire: RT http://t.co/97l0ev0I via @fgri

  17. Marie Khayat

    Avec la rentrée quelques verités bonne à dire: RT http://t.co/97l0ev0I via @fgri

  18. Alois Thiant

    Bonnes résolutions de rentrée : http://t.co/cxPnyt2l via @fgri

  19. Isabelle Deprez

    Bonnes résolutions de rentrée : http://t.co/An6C9Kl1 via @fgri

  20. Fabienne Billat

    C'est la rentrée !! Quelques bonnes résolutions, par @Fgri : Rentrée et Emploi http://t.co/lqSJvUOO

  21. PROSERVIA

    Les bonnes résolutions de la rentrée http://t.co/7BwRNQa6 via @fgri

  22. Ghislain Lafont

    Les idées claires et l'esprit frais pour cette rentrée ! Newsletter de @Fgri : Rentrée et Emploi http://t.co/Y9EahR2r … …

  23. Peggy Desplats

    Bonnes résolutions de rentrée : http://t.co/hkWTZZF8 via @fgri et @versac

  24. Philippe Waechter

    Bonnes résolutions de rentrée : http://t.co/256brPAD via @fgri

  25. Isabelle Deprez

    Bonnes résolutions de rentrée : http://t.co/An6C9Kl1 via @fgri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>