Parce que les femmes sont l’avenir de l’entreprise ?

07
03
27

Demain c’est LA journée, et comme chaque année je suis partagée…

Cet engagement pour que les femmes aient toute leur place dans notre société et dans nos entreprises, je le revendique, parce qu’il est juste dans un monde moderne… Donc, si cette journée peut contribuer à sensibiliser, débattre, convaincre, allons-y pour la journée de la femme ! Mais, dans cette période où nous avons besoin de parler vrai et de donner du sens, nous devons aussi être vigilant à ce que nous allons nous dire ces jours-ci ne soit pas que cosmétique.

Un peu trop souvent à mon goût, les échanges sur comment faire progresser la parité dans les entreprises deviennent caricaturaux. Quota ou pas quota ? Comment éviter la guerre des sexes dans les entreprises affichant une volonté de promouvoir des femmes à des postes de responsabilités ? Comment trouver ces rares femmes ambitieuses ayant envie de devenir « chef » ? D’ailleurs ne s’agit il pas d’un combat daté, les jeunes femmes de la Génération Y n’étant pas intéressées.
Bref, si les sujets de la mixité dans les instances dirigeantes et de l’égalité salariale doivent évidemment nous mobiliser, ce n’est pas parce qu’ils sont des sujets de justice, que l’on ne peut pas se poser quand même les questions du « pourquoi » et du « pour quoi ».

Pour moi, les femmes dans l’entreprise ce n’est pas seulement « travail égal, salaire égal » c’est aussi une nouvelle façon de concevoir notre avenir. Car souvent l’absence des femmes aux postes clés de l’entreprise révèle la culture et la difficulté de celle-ci à se tourner vers l’avenir, vers le monde de demain.
Nous le savons, le retard que nous prenons tient aussi à notre système de reproduction des élites.
Le modèle du « chef » d’entreprise à la française, chef de guerre stratège parce que sorti classé de l’une des trois écoles de l’élite de la nation, ne permet pas à la majorité des femmes de talents de s’y projeter, pas plus d’ailleurs qu’une grande partie de la génération Y…
Le risque est que les dirigeants d’aujourd’hui choisissent les dirigeants de demain, à leur image et que l’entreprise se recroqueville dans son image d’elle même. Attitude de confort mais qui ne crée ni contradictions, ni dynamiques nouvelles. Et encore moins rupture ou accélération.

Or, ce monde dans lequel la compétition va s’accentuant est un monde qui va privilégier les compétences diverses plutôt que le clonage des visages, des parcours, des sensibilités et des diplômes. Les points de vue différents, contradictoires et créateurs de réalités nouvelles seront privilégiés, tout autant que les parcours professionnels riches et variés.

Innovation, créativité, collaboration seront indispensables mais aussi un pragmatisme à toute épreuve pour pouvoir concrétiser de la création de valeur dans un environnement volatile et chaotique. Nous allons vers un leadership du « comment », de l’action, du concret, de l’émotion.
Autant de capacités que les femmes peuvent apporter avec excellence. Et s’il est vrai qu’une image se construit à partir des faiblesses de l’autre, l’entreprise de demain se bâtira en les comblant. Et elle le fera avec les femmes.

Bref l’entreprise de demain a besoin de femmes en plus grand nombre et à des niveaux de responsabilités beaucoup plus hauts qu’aujourd’hui. C’est une nécessité sociétale bien sur, mais aussi économique. L’égalité est un juste combat, mais la performance ajoutée est une condition de survie.

Alors bien sûr, je veux toujours m’associer aux combats pour la progression et la visibilité des femmes dans l’entreprise. A chaque fois que j’interviens devant les réseaux de femmes des grandes entreprises, j’accentue le trait, je provoque, j’interpelle, pour qu’elles osent, qu’elles prennent ce qu’on ne leur tend pas ou plus simplement qu’elles prennent sans état d’âme ce que ces entreprises engagées leur offre.

Mais je veux aussi aujourd’hui parler aux hommes dirigeants que ces débats agacent ou qui ont du mal à s’y impliquer: notre compétitivité tient à notre capacité à lire et à écrire un avenir qui n’est pas dans la continuité de ce que nous vivons aujourd’hui.
Cela ne peut pas se faire dans un système de reproduction fermé, une endogamie purement masculine.
Nous sommes dans un monde ouvert: l’entreprise doit s’ouvrir à la mixité et à la diversité pour y réussir.

Femmes et avenir… cela va ensemble!

Réactions
27
  1.  
     
  2. Comment peut-on dire aujourd’hui que les femmes de la génération Y n’ont pas envie d’évoluer, de progresser et de devenir « chef » ? cette généralisation n’a pas lieu d’être. Chaque décennie fait éclore des ambitions nouvelles et brillantes. Les femmes de la génération Y aspirent à autant de réussite que les générations précédentes. Il est vrai qu’elles sont encore un peu jeunes pour s’atteler à l’exigence du management. Mais personnellement, elles m’épatent … elles ont envie de tout réussir. Leur job, leur vie de maman. Elles rêvent d’un compagnon acquis à l’égal partage des tâches et d’une vie équilibrée. C’est un carriérisme soft et c’est la bonne voie pour se préparer à des responsabilités ultérieures !

     
     
  3. Karine Col

    Au delà de la question de la femme, votre article nous fait réfléchir à la nécessité de la diversité dans les entreprises. Diversité des formations, des parcours professionnels, des âges, des cultures… l’entreprise ne pourra survivre et grandir que grâce à la créativité, aux échanges de points de vue et de manières de faire. Le problème majeur me semble effectivement de changer les mentalités, les mentalités des dirigeants mais aussi et surtout des Directions des ressources humaines qui à travers leur politique de recrutement, de formation, d’aménagement des postes, sont les créateurs ou non de cette diversité. Cela sous-entend évidemment une reconnaissance de la fonction de DRH au même titre que les autres directions de l’entreprise et bien sûr une personnalité affirmée pour imposer des choix pas toujours en adéquation avec les politiques pratiquées dans l’entreprise. Il me semble qu’il faut retrouver du bon sens dans les ressources humaines. Et le bon sens, n’est-il pas une qualité plutôt féminine ?

    Karine Col – étudiante en ressources humaines

     
     
  1. christian boghos

    Parce que les femmes sont l’avenir de l’entreprise ? : http://t.co/A9khmSpy via @fgri

  2. ManpowerGroup France

    La place des #femmes en #entreprise révèle leur "difficulté à se tourner vers l’avenir" http://t.co/ObJysnAc by @fgri #journeedelafemme

  3. YAN THOINET

    #Femmes, #innovation, #diversité : même combat? http://t.co/ObJysnAc by @fgri @caroleblancot @SibylleDechamp @diversites @glouriais @AdneaRH

  4. Guillaume LOURIAIS

    #Femmes, #innovation, #diversité : même combat? http://t.co/ObJysnAc by @fgri @caroleblancot @SibylleDechamp @diversites @glouriais @AdneaRH

  5. Formatys

    Parce que les femmes sont l’avenir de l’entreprise ? http://t.co/TtCPbnLa via @fgri @ManpowerGroupFR

  6. Relations-Textuelles

    Parce que les femmes sont l’avenir de l’entreprise ? http://t.co/INYbuuH9 #Help #Solution

  7. Thomas CHARDIN

    Parce que les femmes sont l’avenir de l’entreprise ? http://t.co/2SdbRKMH via @fgri

  8. Artero Gabriel

    J. de la #femme journée ordinaire, ou presque! Des mots aux actes via @ThomasChardin Bonjour elles!
    #travail #social
    http://t.co/KkJ2noxq)

  9. Julie DS

    J. de la #femme journée ordinaire, ou presque! Des mots aux actes via @ThomasChardin Bonjour elles!
    #travail #social
    http://t.co/KkJ2noxq)

  10. Stephane CLEMENT

    Parce que les femmes sont l’avenir de l’entreprise ? : http://t.co/ahmy1oCa via @fgri

  11. awbc

    Parce que les femmes sont l’avenir de l’entreprise ? – Le blog de Françoise Gri http://t.co/g9x3JJAP

  12. Philippe Weickmann

    “@awbc: Parce que les femmes sont l’avenir de l’entreprise ? – Le blog de Françoise Gri http://t.co/JJjIiyzR”

  13. Ramaget

    Bonne fête ;-) Parce que les #femmes sont l’avenir de l’entreprise ? : http://t.co/pmx4Lqat via @fgri

  14. Le Collectif

    Parce que les femmes sont l’avenir de l’entreprise ? : http://t.co/FmpGH1QW via @fgri

  15. Françoise Gri

    @deprezi@sophiereynal@sbretones @CelineLz @VTdM Se redire Pour Quoi les femmes c'est important pour l'entreprise http://t.co/PgC3cEh7

  16. Web Tv Bourse Eco

    @deprezi@sophiereynal@sbretones @CelineLz @VTdM Se redire Pour Quoi les femmes c'est important pour l'entreprise http://t.co/PgC3cEh7

  17. Pour ou contre la Journée de la femme ? « Formatys

    […] Parce que les femmes sont l’avenir de l’entreprise ? – Blog  […]

  18. Isabelle Deprez

    @deprezi@sophiereynal@sbretones @CelineLz @VTdM Se redire Pour Quoi les femmes c'est important pour l'entreprise http://t.co/PgC3cEh7

  19. dominique turcq

    Parce que les femmes sont l’avenir de l’entreprise ? : http://t.co/wMVJWdcz Bravo et Merci Françoise!

  20. Jennifer Misserlian

    Parce que les femmes sont l’avenir de l’entreprise ? http://t.co/2SdbRKMH via @fgri

  21. Pilot Vallocchia

    Parce que les femmes sont l’avenir de l’entreprise ? : http://t.co/wMVJWdcz Bravo et Merci Françoise!

  22. Karine Melloul

    Parce que les femmes sont l’avenir de l’entreprise ? | Le blog de Françoise Gri, présidente de ManpowerGroup France http://t.co/GseI6An3

  23. Ragalie Petrica Dan

    Parce que les femmes sont l’avenir de l’entreprise ? http://t.co/FkImsatJ

  24. Carine Baillie

    Parce que les femmes sont l’avenir de l’entreprise ? : http://t.co/A9khmSpy via @fgri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>