Mots croisés – Démondialisation: les enjeux de l’emploi méritent mieux qu’une vision binaire

06
09
5

Invitée hier soir sur le plateau de Mots Croisés, l’émission d’Yves Calvi sur France 2. Autour de la table, Xavier Bertrand, Arnaud Montebourg, François Chérèque et Jean Peyrelevade. Sujet du débat annoncé: « Qui va payer la rigueur ? »

Mon parti pris : défendre un point de vue pragmatique de chef d’entreprise, et considérer que si le contexte budgétaire oblige à prendre des mesures immédiates et de saine gestion ( cf le plan Fillon de la fin août), celles-ci ne doivent pas détourner le pays de choix plus fondamentaux et de plus long terme. Quelles pistes pour améliorer la compétitivité du travail de notre pays ? Comment rompre avec cette dualité du marché de l’emploi, à la fois injuste socialement et inefficace économiquement ? Sur quels sujets l’investissement public doit-il se concentrer – ou au contraire s’alléger, dans un cadre budgétaire extrêmement et durablement contraint ?

Au-delà de ma traditionnelle frustration liée au genre de l’exercice (il est très difficile de cantonner une émission de ce type au sujet initial du débat), je suis sortie du studio avec un certain nombre de convictions nouvelles ou confortées.

Tout d’abord, ce qui sera nouveau en 2012, c’est que les grandes formations politiques présenteront des programmes dont le coût budgétaire sera nul, et que le débat sera plutôt de savoir sur quelle(s) catégorie(s) de population elles feront supporter l’effort fiscal ou la baisse des dépenses. Ce qui me semble indispensable, c’est de préserver les forces vives de ce pays. Et ces forces vives, ce sont les gens qui travaillent mais aussi ceux qui aimeraient travailler, et qui ne le peuvent pas parce que la réalité du marché du travail français est structurellement injuste.

Autre conviction : il n’est ni prudent ni raisonnable, en cette période difficile et anxiogène pour les Français, de faire passer pour des solutions ce qui n’est qu’utopie. Le concept de démondialisation, dont Arnaud Montebourg était hier soir l’ardent supporter, ne résiste pas à la réalité de notre économie : nous réalisons les deux tiers de nos échanges avec les pays de l’Union européenne, et c’est bien en Europe que nous perdons des parts de marché – et non dans le reste du monde. Parallèlement, le dumping social des pays émergents est une réalité. Mais reconnaissons aussi que le respect des droits fondamentaux tend à s’améliorer partout dans le monde : égalité hommes/femmes, droit syndical, travail des enfants…beaucoup reste à faire, bien sûr, mais la mondialisation a aussi entraîné un indéniable mouvement de moralisation du travail.

Bref, sortons d’une vision binaire et caricaturale : les enjeux qui sont devant nous valent bien mieux que cela, tout comme l’intelligence collective de nos concitoyens.

Réactions
5
  1. C.Haton

    Bravo pour le pragmatisme et la clarté de vos interventions hier soir. Comme vous l’avez rappelé, les messages anxiogènes de certains responsables politiques éloignent les auditeurs et les électeurs des débats de fond. Comment profiter des huit mois qui nous séparent des élections présidentielles pour que le débat soit réellement porté sur la place publique avec l’ensemble des acteurs de la société civile? ..à reprendre lors de l’une de vos prochaines tables rondes car vous l’avez rappelé hier, les Français sont prêts à écouter et comprendre!

     
     
  1. ManpowerGroup France

    "Les enjeux de l’emploi méritent mieux qu’une vision binaire" – Françoise Gri après "Mots Croisés" http://t.co/EzGi71q #demondialisation

  2. FranceAvenue

    "Les enjeux de l’emploi méritent mieux qu’une vision binaire" – Françoise Gri après "Mots Croisés" http://t.co/EzGi71q #demondialisation

  3. Thomas CHARDIN

    "Mots croisés – Démondialisation: les enjeux de l’emploi méritent mieux qu’une vision binaire" (Blog de F. GRI) http://t.co/Y5w3bhP

  4. Carole BLANCOT

    RT @ThomasChardin: Mots croisés sur l'#emploi http://t.co/QiQneGvF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>