La formation des « éco-salariés », défi du BTP

22
06
4

Parmi les secteurs touchés de plein fouet par la crise, le BTP figure en bonne place. Tristes chiffres, en effet, que ceux annoncés cette semaine par le ministère de l’Ecologie et du Développement durable : en raison d’une conjoncture morose, la chute d’activité dans le BTP est prévue aux alentours de 5 % en 2009, ce qui laisse craindre la destruction d’environ 47 000 emplois.

Comment, dans ce contexte si difficile, favoriser la reprise ? Pour le BTP, la réponse me semble claire : c’est dans la « croissance verte » que résident le gisement d’activités, et donc le gisement d’emplois. Le BTP est l’un des secteurs les plus concernés par la problématique du développement durable. Il se situe au cœur des grands enjeux du Grenelle Environnement : la baisse de la consommation énergétique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Des chantiers immenses sont à mener pour répondre à ces deux défis, à la fois dans la construction des bâtiments neufs et dans la rénovation des bâtiments existants. Et le champ à couvrir est vaste : logement privé, bâtiments publics, parc immobilier des entreprises, ou encore logement social.

Les perspectives ouvertes par ces « éco-chantiers » sont donc, on le voit, considérables. Une étude du « Boston Consulting Group », remise la semaine dernière à Jean-Louis Borloo, montre d’ailleurs que les mesures du Grenelle devraient permettre de créer environ 600 000 emplois par an en moyenne de 2009 à 2020, dont près de la moitié dans le secteur du BTP. Mais pour réaliser tous ces chantiers, encore faut-il pouvoir disposer d’« éco-salariés ». Voilà pourquoi l’un des enjeux décisifs pour ce secteur est aujourd’hui celui de la formation : je suis convaincue que le BTP ne pourra exploiter toutes les potentialités qui s’offrent à lui qu’à la condition d’inscrire le développement durable au centre de la formation de ses salariés.

En tant que créateur de solutions pour l’emploi, Manpower ne pouvait pas laisser ce domaine inexploré. Manpower se devait d’être en pointe et d’apporter des réponses innovantes. C’est ce que nous avons fait, à travers notre filiale Manpower Nouvelles Compétences, qui vient de mettre en place une offre de formation spécifiquement consacrée au développement durable dans le bâtiment et les travaux publics. Le principe en est simple : proposer de courts modules de formation (2 jours), destinés à familiariser les employés du BTP avec les enjeux du développement durable dans leur métier.

Sur le terrain, le projet prend forme : nous avons engagé un partenariat avec la Fédération Régionale des Travaux Publics (FRTP) de Midi-Pyrénées, qui va permettre dès la rentrée de septembre d’intégrer ces modules « développement durable » dans les parcours de formation du BTP en Midi-Pyrénées, aussi bien dans les contrats de professionnalisation que dans la formation continue des employés permanents. Et parce que les besoins du jeune ouvrier débutant ne sont pas les mêmes que ceux du chef de chantier expérimenté, les modules proposés sont adaptés en fonction des publics.

Pour moi, ce type d’action concrète correspond exactement à la vocation d’une entreprise comme Manpower : concevoir une solution pour l’emploi, qui serve à la fois les entreprises, les salariés et la collectivité. La crise actuelle rend encore plus nécessaire de faire preuve d’inventivité et de vision : à cet égard, souvenons-nous que le développement durable n’est pas un luxe que la crise nous interdirait de nous offrir ; c’est au contraire, dans le BTP comme dans bien d’autres secteurs, un vecteur puissant d’accélération de la reprise.

Réactions
4
  1. Aie, le mot qui fâche chère Françoise, « la reprise »
    Ah non, pas elle, pas celle qui nous mène droit au mur, pas celle dont se gargarise tous les politiques de droite comme de gauche, pas celle qui détruit notre habitat, notre environnement, et les espèces vivantes sur cette Terre.
    Je suis d’accord avec vous qu’il faut faire preuve d’inventivité et de vision, mais quelle vision ?
    Jusqu’à présent la vision était unique, celle du productivisme à tous prix, au mépris de ce que je viens d’écrire plus haut.
    La vision d’hommes, et malheureusement de femmes qui ne voient qu’un avenir à 5 ans, se foutant éperdument des générations futures.
    La vision d’un président qui n’est pas un exemple, qui justement prônait le bushisme !!! est ce la la vision d’un grand homme.
    Nous sommes bien loin du temps de Colbert, qui lui voyait très loin, à 200 ans après lui, en boisant le sol français pour les générations futures, alors que nous, celle qui a détruit en 60 ans plus qu’en 60 000 ans d’humanité, est incapable ne serais ce que d’appliquer à soi même des règles de bonnes conduites.
    Alors développement durable, oui, mais pas au rythme d’aujourd’hui. Cela se fera naturellement, ou c’est la fin de notre civilisation.
    C’est maintenant, pas demain.
    Vous faites quoi vous pour changer ?
    bisous
    le mic

     
     
  2. Bonjour à tous,

    Il est vrai que le secteur du BTP connait une crise sans précédent depuis 2009. Mais comme le précise l’article je pense aussi que le secteur porteur qui s’ouvre à notre domaine d’activité et le BTP durable. Depuis 2007, le loi sur le grenelle de l’environnement veut que ce secteur baisse sa consommation d’énergie et utilise des matériaux moins polluant et qui consomme. De nouveaux métiers vont apparaitre et des nouvelles compétences vont être demandé….

    A bientôt

     
     
  3. Bonjour, je rejoins le commentaire de carrière BTP, car l’avenir sont les énergies renouvelables. Je suis persuadé que ce secteur sera pourvoyeur de milliers d’emplois voire plus. Le bâtiment a encore de belles années devant lui, s’il veut bien enclencher un petit virage vers ces nouveaux secteurs très prometteurs.

     
     
  4. Julie

    Ce qui est encourageant, c’est qu’on voit qu’en amont, les organismes de formation dans le secteur du bâtiment commencent à proposer des stages dans la construction durable. Par exemple : http://www.qualiconsult-formation.fr/environnement/
    C’est là un des signes concrets du tournant, que nous espérons tous.

     
     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>