Tenir face à la crise

13
03
6

Peu de marchés sont touchés comme l’est celui des agences d’emploi : depuis mars 2008, le secteur de l’intérim ne cesse de chuter, avec une très nette accélération au second semestre, pour atteindre -35% en février 2009, comparé à février 2008. Une décroissance dont l’ampleur et la rapidité nous étaient jusque là inconnues, sans commune mesure avec les crises passées.

Dans notre réseau (plus de 3000 personnes), ces chiffres sont incarnés : mes équipes me disent quotidiennement à la fois l’insistance croissante, souvent le découragement et parfois la colère des candidats dont nous ne pouvons satisfaire la recherche d’emplois ou de missions. Ce n’est en rien paradoxal de dire que, plus que jamais, ces collaborateurs intérimaires avec lesquels nous entretenons bien souvent des relations pérennes et riches, ont besoin de nous dans nos agences. Ne pas être en mesure de dire, comme hier, « oui, il y a ce poste qui vous conviendrait bien » nécessite plus de soutien et d’explications – et bien sûr plus d’empathie de la part de nos assistant(e)s de recherche. Nous nous devons d’être disponibles.

C’est pourquoi j’ai considéré dès le début de cette crise que Manpower devait conserver sa capacité à être au plus près du terrain, des bassins d’emplois et de nos candidats.

J’ai donc exclu tout plan social, malgré la chute de nos activités de plus de 30%. J’ose dire que nous sommes la seule major du secteur à le faire : c’est à la fois une fierté, et un défi supplémentaire pour l’entreprise toute entière.

Bien sur, face à cette décision, j’ai pris un certains nombre de mesures d’économies : baisse des dépenses (la pub par exemple), non renouvellement de nos CDD, et pour les mois à venir aucun remplacement des départs liés à notre turn over naturel.

Bien sur une question persiste : ces mesures sont-elles suffisantes pour affronter une crise qui s’annonce longue ? Aujourd’hui, elles le sont. Les fondamentaux de Manpower sont solides. Et je continuerai à privilégier le maintien de l’emploi, la protection de l’emploi, car c’est ainsi que je vois notre mission.

C’est ainsi aussi que je vois la responsabilité des entreprises qui traversent cette période et qui peuvent, un temps, se rassembler pour tenir face à la crise, plutôt que d’exclure immédiatement, dans un mode panique, nombre de leurs collaborateurs.

Il nous faut tenir. Et garder la tête froide. Alors que les annonces dramatiques se succèdent.

Réactions
6
  1.  
     
  2. Philippe

    La crise risque d’être longue et comme vous le soulignez, les « annonces dramatiques » se succèdent. Lorsque l’économie repartira, ces mêmes entreprises qui auront licencié parfois massivement solliciteront des renforts de personnel intérimaire pour absorber ce redémarrage. La loi autorise-t-elle ce recours après licenciement économique ? Et si ce recours est interdit, la crise pour l’intérim ne risque-t-elle pas d’être encore plus longue que pour le reste des acteurs économiques ?

     
     
    • Françoise Gri

      Vous avez raison de souligner ce point: en effet, la loi n’autorise pas à faire appel à un collaborateur détaché dans le cadre d’une mission d’intérim ou recruté en CDD pour pourvoir à un poste touché par un licenciement économique. Cette interdiction courre durant une période de six mois qui suivent la notification du licenciement.
      Ce qui signifie qu’il est souvent délicat pour une entreprise qui a procédé à un plan social de « rebondir » de façon optimum en cas de reprise forte et soudaine…

       
       
  3.  
     
  1. blogAngels - Accompagnateurs de blogs d’entreprise » - » Tenir face à la crise: mode d’emploi

    […] veux pour preuve l’un des billets publiés récemment par la patronne de Manpower: “tenir face à la crise“. La récession économique globale que nous traversons touche de nombreuses entreprise, en […]

  2. Actu Entrepreneurs

    Peu de marchés sont touchés comme l’est celui des agences d’emploi http://tinyurl.com/d3j62r

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>