R2D2 au quatre étoiles

05
09
4

Je n’ai pas passé mes vacances d’été au Starwood Hôtel de Cupertino en Californie. Mais j’ai vu la vidéo montrant ce nouveau majordome métallique à quatre roues monter les étages tout seul comme un grand pour livrer un paquet à la chambre 312. Gadget ce robot ? Pas si sûr… Au début de l’été, le Welcome City Lab Paris, une pépinière de start up dédiée au tourisme, accueillait Patrick Vicériat, consultant Artelia, venu présenter une copieuse étude sur le développement des robots dans l’industrie du tourisme. Nettoyer les piscines, aspirer les moquettes, porter les bagages, tondre les pelouses, encaisser les nuitées, surveiller la réception, faire de l’animation… Les usages sont multiples et séduisants, certains déjà connus, d’autres en fort développement. Outre une réflexion sur l’optimisation des coûts, l’irruption de ces «nouveaux amis» dans nos vies professionnelles et personnelles pose la question de leur valeur ajoutée en terme de service. Service et robotisation sont-ils incompatibles dans le tourisme ? Fondamentalement non. Ils sont au contraire moteur de la compétitivité et de l’innovation dont notre économie a besoin.

«J’aime les robots», ils sont souvent gentils et amusants, mais j’aime encore plus le sourire des professionnels qui aiment me raconter leur pays, et parfois un petit bout de leur vie. C’est pour ça que je crois qu’on peut avoir robot et plein emploi.

Fin août, à l’université du Medef, je suis intervenue lors de la séance plénière consacrée au plein emploi. Le tourisme, que je représentais, est une mine d’emplois de service pour faire baisser la courbe du chômage. Dans le numérique comme pour les petits boulots, le tourisme permettrait d’insérer davantage de collaborateurs dans le monde du travail et notamment des jeunes.

Hélas, un grand nombre d’emplois ne sont pas pourvus, faute de volontaires jugeant les conditions de travail et de rémunération pas suffisamment motivantes. Il est impératif de débloquer cette situation, voilà ce que j’ai de nouveau exprimé. Une fois de plus. On est très nombreux en France à «aimer les entreprises» : celles qui proposent des «petits boulots» comme celles qui fabriquent des robots. Et si je «faisais un rêve», juste pour voir, pour vérifier que les intentions de ce nouvel exécutif ne sont pas que «le songe d’une nuit d’été» ?

L’été prochain, j’irai peut-être en Californie (le Starwood est à deux pas d’Apple), mais si un robot pouvait se charger de régler la météo au beau fixe en France entre le 1er juillet et le 31 août et éloigner les nuages en maintenant une légère brise, ce serait vraiment bien.

Bonne rentrée

 

Réactions
4
  1. Bien sûr – tout est toujours 1) dans la mesure, 2) dans l’esprit humaniste qui doit caractériser notre tourisme et 3) dans l’aspiration au développement personnel – Sur cette base le Robot est bien complémentaire à l’Homme – Sincèrement – Philippe FRANCOIS, président de l’AMFORHT, l’Association Mondiale pour la FORmation Hôtelière et Touristique – http://www.amforht.com

     
     
  2. On est nombreux à être persuadés que le tourisme peut sauver notre économie, mais il faut que tout le monde s’y mette.
    Nous savons pourquoi les touristes passent de moins en moins de temps chez nous et dépensent donc moins, il ne reste plus qu’à …
    Comment faire pour que tous nos citoyens le comprennent et agissent, et surtout que « nos dirigeants » l’intègrent dans leurs devoirs.

    PS: Je passe une partie de mes vacances en Californie chez une de mes filles et j’en ai une autre qui y veut faire carrière dans le tourisme.

     
     
  3. Demaumont laurence

    Merci pour cette très belle page. Si votre vision des choses pouvait être partagée de plus de personnes, nous irions forcément tous vers un futur meilleur. En attendant cette lecture m’a fait du bien.
    Cordialement.
    Laurence Demaumont

     
     
  4. M E R C I , merci Françoise, d’avoir écrit tout haut la VERITE sur la situation de la France. C’est très grave.. Je suis, en ce moment à Los Angeles et dès qu’on comprend que je suis Français, on me plaint et tout de suite après on me demande « mais quand les citoyens français vont ils réagir et vite changer tout cela pour ». En creusant un peu on me fait comprendre que nous sommes le pays qui représente la « révolution du peuple » …….

     
     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>