Ce que change la crise (2)

28
02
2

Au-delà des remarques de Patrick Artus que j’évoquais dans mon précédent post, ce que la situation actuelle va provoquer, c’est une mobilité accrue des salariés, non plus intrasectorielle mais intersectorielle, avec la disparition programmée d’emplois industriels au  profit des services ou des nouvelles industries « vertes » qui feront la croissance de demain. Cette mobilité entre métiers était déjà grande, puisque selon la Dares, 30% des personnes en emploi en 1998 avaient changé de métier en 2003; elle le sera davantage demain, puisqu’elle concernera des secteurs où les changements de métiers hier étaient rares (banque, assurance notamment), mais qui aujourd’hui se trouvent en plus grande difficulté.

Toutefois, la conjoncture actuelle implique une prise de risque nécessairement limitée des entreprises, y compris celles qui feront la croissance de demain, dans leur investissement en capital humain. Cette aversion au risque, liée à l’incertitude créée par un contexte économique dégradé, est très préjudiciable à l’emploi, et notamment à la reconversion des salariés provenant des secteurs en déclin. Elle pourrait être limitée par la forte implication d’un intermédiaire qui garantirait l’adéquation des salariés aux nouveaux emplois, et leur éventuelle requalification. C’est pourquoi, chez Manpower, nous réfléchissons à une « certification Manpower » qui garantirait la qualité professionnelle des personnes que nous plaçons.

Réactions
2
  1. Charlotte

    Bonjour,

    Actuellement, je pense que ce serait une garantie pour les employeurs mais aussi un tremplin pour les intérimaires.
    D’ailleurs, mon mari, infirmier chez Adecco Medical, a été certifié depuis quelques années par sa boîte d’intérim. Il s’est senti valorisé sur le marché du travail et on lui a proposé beaucoup plus de missions.

    Charlotte M.

     
     
  2. Bouakline Abdellah

    Bonjour,

    ce qui change la crise c’est qu’il y a beaucoup de personne dans mon cas enfin je parle des BTS Assistant de Gestion PME/PMI qui n’ont pas trouver d’employeur dans le milieu du tertiaire, et des option en BTS Assistant du Manager ceux-la ont trouver un employeur meme pas dans leur branche j’aimerais pas etre a leurs place a leurs examen, je veu pas mettre l’accent sur moi mais se serai bien que dans l’avenir il y est une meilleure centralisation au niveau des employeurs qui engage a prendre des jeunes dans le milieu du tertiaire il y aurait peut etre plus de chance d’échappé a la crise actuel dans les agences intérims autre que manpower qui solicite tant bien que mal l’enthousiasme de certain dans le marché du travail.

    Abdellah B. (Hadès-Soft)

     
     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>